Au Sénégal, la certification en agriculture biologique est actuellement assurée par les organisations d’appui comme ENDA-PRONAT, AGRECOL, ASPAB au profit des organisations paysannes qui pratiquent l’agriculture biologique. Cette certification n’est cependant valable qu’au niveau du territoire national et n’est pas reconnue par l’Etat du Sénégal et encore moins par l’Union Européenne, les Etats Unis d’Amérique, le Japon, etc. Ainsi, pour l’exportation de leurs produits biologiques, les producteurs sont obligés de demander à des organisations européennes de certification de leur assurer la certification de leurs produits. Cette certification coûte très chère et n’est pas à la portée des producteurs biologiques. Ce type de certification est généralement obtenu par les grandes entreprises agricoles ou les organisations de producteurs bénéficiant d’une subvention.

Un certain type de « certification » basée sur la confiance et le contrôle interne est actuellement assurée par les organisations d’appui citées précédemment au profit20160615_152556 des organisations paysannes qui pratiquent l’agriculture biologique. Cette certification offre les garanties nécessaires tant que les producteurs qu’elles encadrent pratiquent effectivement l’agriculture biologique. La garantie est réelle, mais il manque une visibilité auprès du consommateur et une harmonisation du label du produit biologique.

Donc, ce type de « certification » ne rassure pas le consommateur : Pas de traçabilité, pas de label unique du produit biologique par rapport au conventionnel (utilisation de plusieurs noms pour désigner le même produit suivant l’organisation d’appui). Ce qui laisse le consommateur confus. Il est nécessaire pour lui de disposer d’une garantie lui rassurant du caractère biologique du produit et sa traçabilité.

Pour cela, Il s’agit dans ce présent projet de mettre en place un Système de Garantie Participatif (SPG) et un label bio unique impliquant les différents acteurs des filières agricoles (producteurs, commerçants intermédiaires, détaillants, grossistes, consommateurs), notamment de fruits et légumes. Pour la mise en place de ce système, il est indispensable d’impliquer les ONG du secteur agricole biologique, les services techniques et instituts de recherche.

La mise en place du Système Participatif de Garantie va permettre :

  • Un contrôle de qualité des produits biologiques
  • Une participation des consommateurs et des autres acteurs au processus de certification
  • Une meilleure promotion et commercialisation des produits biologiques au sein des consommateurs par une meilleure visibilité des produits biologiques certifiés avec un Label unique « Bio Sénégal ».
  • La commercialisation du produit bio à juste prix.

Le projet est innovant et contribue à mettre sur le marché des produits sains, de sauvegarder l’écosystème et à préserver les hommes et les animaux domestiques de la consommation involontaire de produits chimiques.

Le SPG sera introduit sur la base d’un document de référence commun : Le Cahier de Charges de l’Agriculture Biologique (CCAB). Les produits certifiés par le SPG seront commercialisés sous le Label « Bio Sénégal ». La vente sous le label « Bio Sénégal » contribuera à l’identification des produits biologiques, à la commercialisation à un prix équitable et à rassurer les consommateurs. Les produits seront désormais traçables et peuvent être remontés jusqu’aux producteurs.

Ce projet va contribuer à renforcer les producteurs biologiques et favoriser la reconversion des nouveaux qui viennent d’entrer dans la filière biologique.

La certification pratiquée n’est pas reconnue au niveau international. Les organisations nationales qui s’activent dans l’agriculture biologique s’accordent, par consensus, sur les normes requises pour une agriculture biologique à travers un cahier de charges sur l’agriculture biologique.

Share Button
Système Participatif de Garantie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *